Près de 200 millions d’euros de biens immobiliers achetés par les Belges, sur la Costa Blanca.

27 octobre 2021 à 07h38

Près de 200 millions d’euros de biens immobiliers achetés par les Belges, sur la Costa Blanca.

Pendant les six premiers mois de l'année, les Belges ont acheté des biens immobiliers sur la Costa Blanca, en Espagne, pour un peu moins de 200 millions. Ils deviennent ainsi les plus gros investisseurs sur le marché des résidences secondaires, avant les Britanniques. En moyenne, les Belges ont déboursé 217.679 euros pour leur appartement ou leur villa, comme le montrent les chiffres officiels que Provia, l’association des promoteurs immobiliers de la province d’Alicante, a compulsé.

Pendant longtemps, un peu plus de 3.000 Belges ont acheté, chaque année, un pied-à-terre en Espagne, avec un record de plus de 4.000 biens, en 2018. Mais la pandémie de Covid-19 et l'interdiction de voyager qu'elle a entraînée, ont provoqué l'effondrement du marché des résidences secondaires.
Autant le recul a été important à l'époque, autant la reprise est forte aujourd'hui. Un essor qui se reflète dans les chiffres que l’association des promoteurs immobiliers de la province d’Alicante, Provia, a demandés aux notaires qui travaillent sur la Costa Blanca. Cette région, qui entoure Alicante et compte des stations balnéaires très appréciées, telles que Benidorm, Calpe, Denia et Torrevieja, est la préférée des Belges qui possèdent une seconde résidence.

«Pendant les six premiers mois de 2021, 8.145 habitations ont été vendues à des étrangers, sur la Costa Blanca. La grande majorité d'entre eux (86 %) ont préféré acquérir un bien disponible à la revente plutôt qu'une construction neuve. En outre, nous constatons que les acheteurs optent, de plus en plus souvent, pour une maison plutôt qu'un appartement. Il s'agit d'une autre conséquence de la Covid-19, car beaucoup de gens veulent bénéficier de plus d'espace, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur», a déclaré Provia.

Les Britanniques constituent le principal groupe d'acheteurs, avec 1.118 transactions. Ils sont suivis par les Belges, pour lesquels le compteur indique 887 transactions, après les six premiers mois de l'année. Les Suédois (763), les Allemands (639) et les Néerlandais (607) viennent compléter le haut du classement. «Lorsque nous examinons la somme dépensée, les Belges figurent à la première place. Ils consacrent plus d'argent à leur seconde résidence, pour un total de 186 millions d'euros», a précisé Provia.

Le prix d'achat payé par les Belges atteint 217.776 euros. La moyenne générale pour les acquisitions par des étrangers se situe un peu en dessous de 161.910 euros. Ces montants s'expliquent par le fait que les Belges choisissent, plus fréquemment que les autres nationalités, une construction neuve, qui coûte plus cher.