Durbuy en voie de devenir une ville « virus safe » grâce à l’intelligence artificielle

30 septembre 2021 à 05h56

Durbuy en voie de devenir une ville « virus safe » grâce à l’intelligence artificielle.

Durbuy veut devenir la première ville « virus safe » et vient d’équiper la salle Mathieu de Geer de technologies de purification de l’air, en partenariat avec Clean Air Safe.

Début septembre, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) prévenait que cette pandémie mondiale n’était pas terminée et qu’il fallait s’attendre à d’autres virus ou variants dans un futur proche.

Nous allons devoir apprendre à vivre avec les virus et adapter de façon pérenne nos espaces intérieurs.

La Ville de Durbuy a choisi de montrer l’exemple et s’est inscrite dans le projet de devenir la ville la plus « virus safe ».

La première phase de ce projet consiste, pour la Ville, à montrer l’exemple et à faire de la salle Mathieu de Geer un lieu de test permanent. Cet espace aura l’avantage d’accueillir les meilleures innovations technologiques en matière de purification de l’air. Elle préviendra ainsi les risques de contamination par les virus et les bactéries, en plus d’assurer aux occupants de respirer un air assaini des polluants.

Des équipements intelligents et autonomes

La salle Mathieu de Geer est équipée de cinq capteurs CO2 connectés et de compteurs de passage placés aux escaliers d’entrée pour mesurer exactement le nombre de personnes présentes.

Des appareils d’une capacité de 8.000 m³ par heure, qui captent et détruisent les virus présents dans l’air, seront activés en fonction des niveaux de risque CO2 mesurés, des taux de réservation des spectacles et du nombre de personnes effectivement présentes. L’ensemble de ces actions se déroule de façon autonome via un programme doté d’une intelligence artificielle développée par la société NRB.

La régie technique de la salle dispose d’un écran qui affiche l’ensemble des données. En cas de risque de dépassement des seuils, le système envoie des sms d’alerte aux organisateurs et aux personnes en charge de la sécurité.

Chaque habitant ou spectateur pourra vérifier en « live » cette efficacité via l’application Wallonie en poche-Durbuy.

D’autres lieux sur la Ville de Durbuy seront progressivement équipés, notamment des espaces détenus par des propriétaires privés. Le premier d’entre eux est le centre Indoor de l’Adventure Valley.

Plus il y aura d’espaces ainsi équipés, plus la Ville de Durbuy tendra à devenir « virus safe », tandis que l’intelligence artificielle se nourrira de données qui rendront le programme toujours plus efficace.

L’objectif sécuritaire est de permettre aux habitants et aux visiteurs extérieurs de vérifier que les espaces qu’ils fréquentent respectent bien la législation sur la ventilation des espaces intérieurs et qu’ils sont le plus « virus safe » possible.

Un label fédérateur pour faciliter la communication

Les espaces intérieurs qui font le choix de renforcer leur niveau de sécurité pour être conformes à la législation pourront afficher le label « I do my part ».

Le symbole de ce label est le colibri. Sa fable – « Je fais ma part » – illustre que c’est par l’action de tous – autorités, commerçants qui mettent leurs espaces en conformité et visiteurs qui maîtrisent leur sécurité via une application – qu’à terme, nous ferons de Durbuy la ville la plus « virus safe », avec le soutien de l’intelligence artificielle.